Les médias et la crise étudiante : Perception des Québécois du rôle joué par les médias

2014 / Journalisme
Mots-clés: Journalisme

Lors du « Printemps érable », des étudiants et des manifestants se sont plaints que leurs actions et leurs points de vue étaient traités de façon préjudiciable par les médias. Or, une série d’analyses approfondies réalisées par le Centre d’études sur les médias montrent que ce jugement n’est pas fondé. En effet, les médias québécois ont offert des contenus le plus souvent sans orientation positive ou négative. Et quand ils ont coloré leurs contenus, ils ont été en général plus critiques envers le gouvernement du Parti libéral qu’envers le mouvement étudiant.

Journaux quotidiens et émissions de télévision ont été étudiés suivant des méthodes quantitatives et qualitatives, et le portrait est complété par une analyse d’entrevues de groupes permettant de connaître la perception des Montréalais du travail des médias. Nous présentons ici les résultats de groupes de discussion menés auprès de Québécois à propos du rôle joué par les médias lors de ces évènements.

Couverture de la recherche