Recherche
CEM   Publications   Nous joindre  
   
   

 

Depuis 1992, le Centre d'études sur les médias mène des recherches et produit de brèves analyses visant à mieux comprendre l'évolution des médias d'ici. Nous nous intéressons tout particulièrement aux politiques publiques, à l'économie des médias, aux changements dans les habitudes des consommateurs ainsi qu'aux transformations que connaît le journalisme.

De nouveaux documents s'ajoutent régulièrement. Nous venons de mettre à jour des données financières relatives aux divers secteurs médiatiques canadiens et québécois. Un petite analyse fait aussi le point sur l'évolution des médias québécois au cours des dernières années.

séparateur

 

LES QUÉBÉCOIS ET L'INFORMATION À L'ÈRE DU NUMÉRIQUE

Les médias consultés sur un ordinateur, un téléphone intelligent ou une tablette numérique détrônent la télévision comme moyen de se tenir informé au Québec, selon la plus récente enquête du Centre d’études sur les médias.

Le CEM publie les résultats de sa cinquième enquête concernant les habitudes des Québécois en matière d’information. Combien de temps passent-ils à s’informer chaque jour? Comment ce temps est-il réparti entre les différents supports médiatiques? Jusqu’à quel point les pratiques des plus jeunes se différencient-elles de celles de leurs aînés? Comment l’action de commenter une information d’actualité se répand-elle? Non seulement l’analyse comporte-t-elle des données récentes (2015), mais elle suit l’évolution des pratiques depuis 2007.

Le rapport de la recherche est disponible en format pdf.

LA SITUATION CRÉÉE PAR L'ÉLECTION DE M. PIERRE KARL PÉLADEAU

Le Centre d’études sur les médias publie un document de réflexion au sujet de la situation créée par le passage en politique de M. Péladeau, propriétaire de l’important groupe médiatique Québecor. Le document ne formule pas de recommandations mais propose des pistes de réflexion de nature à éclairer le débat.

C’est grâce à un débat public soutenu et aux mesures que peut prendre le conseil d’administration de Québecor pour rassurer le public au sujet de l’indépendance de ses salles de rédaction qu’on pourra calmer les inquiétudes face à la situation exceptionnelle créée par l’élection de M. Pierre Karl Péladeau comme député et chef de l’opposition officielle au Québec. Ces mesures « permettraient aux entreprises du groupe de démontrer clairement que leurs équipes jouissent de toute la latitude requise dans l’exercice de leur métier et dans la couverture des débats politiques, de dissiper les incertitudes et, peut-être, de rassurer les inquiets. »

Pour les détails, consultez cette page.

DÉONTOLOGIE DES ÉLUS - ÉTAT DES LIEUX ET MARGES D'INTERVENTION

Dans le cadre des réflexions du Centre d’études sur les médias sur les relations entre patrons presse et politique active, Andrée-Anne Bolduc et Pierre Noreau du Centre de recherche en droit public de l'Université de Montréal nous offrent ce rapport qui vise à décrire et à analyser les moyens légaux mis à la disposition des États en vue de réguler le comportement de leurs élus. Les auteurs s’intéressent également aux modalités d’intervention qui régissent actuellement la déontologie de certaines autres charges publiques.

Vous pouvez consulter cette publication ici.

LA CIRCULATION DE L'INFORMATION SUR LES MÉDIAS SOCIAUX 

Selon les enquêtes du Centre d’études sur les médias (CEM), les Québécois sont de plus en plus nombreux à utiliser les médias sociaux pour faire circuler et commenter des informations. La pratique est particulièrement répandue chez les 25 ans et moins. Qui sont les jeunes les plus actifs? De quel type de contenu s’agit-il? Quelle en est la source ? S’agit-il des médias traditionnels ou de sources alternatives? Quel usage en font-ils?

Des chercheurs mandatés par le CEM ont mené des entrevues en profondeur auprès de 30 jeunes âgés entre 18 à 25 ans pour mieux comprendre ces phénomènes. Ils ont notamment relevé et analysé toutes les traces d’activités sur Facebook à des moments précis de la crise étudiante du printemps 2012, événement qui s’est avéré le plus médiatisé et le plus débattu au Québec ces dernières années.

Consultez les résultats des travaux de Nicole Gallant, professeure-chercheure agrégée au Centre Urbanisation Culture Société de l'INRS et directrice de l'Observatoire Jeunes et Société, Guillaume Latzko-Toth, professeur adjoint au Département d’Information et de Communication de l’Université Laval, et Madeleine Pastinelli, professeure agrégée au Département de sociologie de l’Université Laval.

Séparateur

LA RÉGULATION DU TRAVAIL JOURNALISTIQUE

La régulation et l'autorégulation du travail journalistique traversent une crise. On observe plusieurs questionnements sur les conséquences de la transformation des espaces dans lesquels s'effectue le travail journalistique. On se désole de l'impossibilité à obtenir l'adhésion de l'ensemble des acteurs du monde des médias à un corpus de normes identiques. Cela témoigne d'interrogations majeures à l'égard de la raison d'être et des modes de fonctionnement des entités ayant mandat d'encadrer les activités des journalistes.

Des experts d'Australie, de Belgique, du Canada, d'Espagne, des États-Unis, de Finlande, de France, d'Italie, du Royaume-Uni et de la Suède dressent un état des lieux et des débats à l'égard des instances chargées de réguler le travail journalistique. Ces instances sont instituées en tout ou en partie par l'État ou des instances exclusivement autoréglementaires.

Par-delà les différences de perspective s'expliquant par la diversité des contextes, on est frappé par les relations entre l'autorégulation et la régulation étatique des médias. Tout se passe comme si l'autorégulation occupait l'espace laissé par la régulation étatique.

La publication est disponible en format PDF ou sur support papier.

LES INFLUENCEURS DE L'OPINION ET LES LECTEURS DE QUOTIDIENS

Les textes d’opinion, tout particulièrement les chroniques et les textes ou lettres de lecteurs, prennent une place de plus en plus grande dans les quotidiens. Lorsque des débats majeurs comme celui de la Charte des valeurs québécoises occupent l’actualité comme ce fut le cas à l'automne 2013, les quotidiens émaillent leurs pages de plusieurs dizaines de chroniques, éditoriaux et autres textes d’opinion abordant l’un ou l’autre aspect de ces débats.

À l’intérieur des pages d’un même journal, les positions exprimées couvrent une bonne part du spectre des possibles. Il ne s’agit pas de canaliser l’opinion dans un sens ou dans l’autre, mais d’offrir au lecteur une panoplie de points de vue qui l’aideront à se construire un avis plus éclairé. Mais dans les faits, ces nobles objectifs trouvent-ils écho chez le lecteur lambda, ici au Québec? Combien lisent ces textes? Lesquels : uniquement ceux de leur(s) chroniqueur(s) ou éditorialiste préféré(s); uniquement ceux qui se rapprochent de leur opinion; ou un large éventail pour confronter leur pensée à celles d’autres personnes? Qu’ont-ils l’impression d’en tirer? Qu’y ont-ils trouvé : des arguments qui les ont confortés dans leur conviction de départ; des arguments qui ont étoffé leur opinion, des arguments qui les ont amenés à nuancer leur point de vue, sinon à le modifier? Selon les lecteurs, quel est l’apport de tels textes dans la formation et l’évolution de l’opinion sur un sujet comme celui de la charte des valeurs?

Pour tenter de répondre à ces questions, le Centre d'étude des médias a tenu, à la fin du mois de novembre 2013 des groupes de discussion réunissant près de 60 personnes choisies au hasard parmi les résidants de la Région métropolitaine de Montréal (incluant Laval). Le rapport de recherche est disponible en format PDF. On peut également le commander sur support papier.

COMPTE-RENDU DE COLLOQUES

Modèles d’affaires de la presse quotidienne : une souricière numérique?

Conférence tenue à HEC Montréal en mars 2014. Les nouveaux modes de consommation des médias bouleversent tant le journalisme que le marketing. Les médias peinent à suivre un lectorat de plus en plus technophile. Le financement de la presse quotidienne autrefois tributaire de la manne publicitaire s’effrite. Les métiers du marketing sont tout autant déboussolés par ces changements sociaux et technologiques.

Vous pouvez prendre connaissance de la présentation d'ouverture de Kenneth J. Goldstein, président de Communications Management Inc. Il a intitulé sa conférence : « Canadian daily newspaper trends, and three issues that will shape the future of newspaper 'brands'.

Vous pouvez consulter la captation vidéo de l'ensemble des échanges qui ont marqué cette conférence : http://tintin.hec.ca/audiovisuel/melies/melies2/visionnement.cfm?version=wJSglLy9RPEggCg

L'information internationale: le parent plus que pauvre?

Colloque proposé par le Centre d'études sur les médias dans le cadre du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), le samedi 23 novembre 2013.

L'information internationale reste-t-elle le parent pauvre des médias québécois? Comment médias et journalistes doivent-ils envisager leur rôle en matière internationale alors que les divers aspects de la mondialisation rendent les affaires du monde plus importantes que jamais pour nombre de citoyens, d'institutions et d'entreprises.

L'état des lieux, les attentes de ceux pour qui l'information internationale est importante et les réactions
de journalistes et responsables de médias

Participants:
Yan Cimon, professeur, Sciences de l'administration, Université Laval
Michel Cormier, directeur de l'information, Radio-Canada
Jocelyn Coulon, Réseau de recherche sur les opérations de paix, Université de Montréal
Michel Lambert, directeur général, Alternatives
Jean-Frédéric Légaré-Tremblay, journaliste pigiste
Jean-François Lépine, journaliste
François Normand, journaliste, Les Affaires
Dominique Payette, professeure de journalisme, Université Laval
Florian Sauvageau, Centre d'études sur les médias
Alexandre Sirois, responsable des informations internationales, La Presse

Consulter un résumé des présentations de ces invités.

Derniers ajouts : Avril 2016 .

Travaux de recherche

Portraits sectoriels

Propriété des médias

Concentration des médias

Archives

Consortium canadien de recherche sur les médias

Projet J




   
Tendances